Banniere viande

Vous préférez les produits locaux

Enquête d'opinion

Selon une enquête réalisée en octobre dernier par l’Institut CSA pour la Région Midi-Pyrénées sur un échantillon représentatif de la population, 72% des Français préfèrent les produits locaux et 95 % en achètent plus ou moins souvent. En premier lieu « pour soutenir l’agriculture et l’économie locale » mais aussi « parce qu’ils trouvent leur goût meilleur ». Voilà qui est rassurant pour nos petits producteurs qui vendent en direct à la ferme ou sur les marchés et qui peut permettre de conserver une diversité si souvent menacée. Sans oublier l’impact carbone qui serait limité si on évitait les transports abusifs de denrées !

fiche

Et si le cochon sauvait les montagnes ?

Commerce équitable à la française

Elever de bons cochons à l’air pur pour que nos montagnes cessent de se désertifier et que nos paysans puissent honorablement gagner leur vie grâce à une production valorisée par la qualité : en gros, c’est l’idée défendue par l’Association Porc Montagne ou APM. Créée en 97, elle a mis au point la marque collective Origine Montagne lancée en avril 2012 et adoubée par Bruxelles en décembre. Une marque garantissant que le cochon a été correctement nourri (sans antibiotique) et élevé au-dessus de 600 m c’est-à-dire en montagne sur un territoire déterminé par la loi. Mais aussi transporté et abattu sans stress puis transformé selon les règles de l’art. Tout cela pour porter son étiquette « origine montagne » et… régaler les gourmands  ! Cette filière qui se veut qualitative compte une centaine d’élevages familiaux répartis sur tous les massifs montagneux qui produisent un total de 700 000 porcs, une goutte d’eau dans l’océan de la viande porcine. Le dessus du panier, un peu plus cher pour le consommateur (20 à 30%), certes mais meilleur et plus sûr. Déjà en vente à Monoprix et bientôt, nous l’espérons, chez de bons bouchers  et de nombreux restaurateurs.

www.charte-origine-montagne.com

fiche

Grenaches du monde

Les vins français en tête du palmarès

Sept vins français -cinq Rivesaltes, un Maury sec et un Côtes-du-Rhône Villages rouge-, un espagnol Terra Alta blanc et un italien Cannonau di Sardegna rouge  ont récolté une « Grand Gold Medal » au premier concours international « Grenaches du Monde » qui s’est déroulé le 24 janvier à Perpignan. Venus du monde entier, 364 vins blancs, rosés, rouges, secs, liquoreux, effervescents ou mutés (vins doux naturels ) étaient présentés à 80 dégustateurs venus du monde entier. Une première prometteuse pour un cépage très apprécié dans les pays méditerranéens mais aussi de plus en plus dans les vignobles du nouveau monde. Palmarès complet sur www.grenachesdumonde.com

fiche

Les dîners insolites du Patrimoine : le succès !

Nouvelle saison avec 150 dîners de la Champagne à l'Alsace en passant par la Lorraine

Château des Lumières à Lunéville, Musée de la Cour d'Or à Metz, Centrale Hydroélectrique de Kembs, Musée des Beaux Arts de Châlon-en-Champagne, Museum Aquarium de Nancy... les lieux sont souvent superbes, toujours étonnants et les repas mis en scène par de grands noms des arts de la table et par des chefs de talent, parfois étoilés. Bref, tout est réui pour que les convives passent un moment mémorable ! Cette nouvelle saison fait appel à 53 lieux exceptionnels qui vont du château au musée en passant par des sites industriels et à une trentaine de chefs de talent. Un joli cadeau à offrir (ou à s'offrir) : de 35 à 125 €. Programme détaillé et réservations sur dinersinsolites.com

fiche

Christian Etchebest ouvre une Cantine à Rungis

C'est la 5ème du nom et elle s'installe au coeur du pavillon bio

Associé à son ami Stéphane Bertignac, Christian Etchebest ouvrira mi-novembre sa cinquième Cantine du Troquet dans le nouveau pavillon bio de Rungis, au cœur d’un secteur dédié aux produits traiteur et à la gastronomie. D’une surface de 250m2, elle proposera 80 couverts en salle et de 40 en terrasse. Dans l'esprit de ses soeurs ainées, cette nouvelle Cantine reposera sur la convivialité, la gentillesse et la simplicité. On va y savourer des produits de qualité, des classiques revisités aux influences du Sud-Ouest en toute convivialité. À la carte ? Quelques plats signatures que l’on retrouve dans les Cantines comme les couteaux à la plancha, les oreilles de cochons grillés, la charcuterie d'Eric Ospital mais aussi les plats de Stéphane Bertignac.

fiche

Profitez des Semaines aux P'tits Oignons

Pour retrouver la bonne vieille soupe à l'oignon

Avec l'automne et ses premiers jours gris, on retrouve avec plaisir l'oignon, légume universel, entrant dans de nombreux plats du monde entier et jouant le premier rôle dans quelques spécialités bien de chez nous comme la gratinée à l'oignon, la purée Soubise, la tarte à l'oignon, la pissaladière, la compote d'oignon, l'entrecôte lyonnaise ou les oignons farcis. Mangez des oignons de nos régions : c'est la saison ! Et si vous voulez plus d'infos sur l'oignon www.oignon.info

fiche

"Menu-Mental" chez les Bouquinistes de Guy Savoy

Déjeuner ou diner dans une oeuvre d'art

Avant les murs étaient couverts de livres... aujourd'hui, ce sont des mots ! L'oeuvre "Menu-Mental" de Fabrice Hyber "dévore" le restaurant et lui donne une vie particulière, gourmande, amusante, appétissante et universelle, car si elle parle toujours de cuisine, c'est en plusieurs langues. De quoi animer un repas d'autant plus délectable que la carte a été revisitée par Guy Savoy et le chef Stéphane Perraud : retour aux fondamentaux avec des petits plats d'avant mis au goût du jour comme les maquereaux au muscadet, les oeufs mimosas, le lapin à la moutarde, le cochon de lait confit aux lentilles ou l'île flottante à la praline rose. Ce qui n'empêche pas les produits "tendance" d'être présents comme le carpaccio de poulpe, incontournable aujourd'hui à Paris ou la célèbre brioche aux fruits. Avec des formules à prix sage au déjeuner comme au dîner  - 29 € pour deux services, 36 € pour 3-, voilà de quoi attirer les gourmands !
Les Bouquinistes, 54, quai des Grands Augustins, 75006 Paris, tél.: 01 43 25 45 94 - www.lesbouquinistes.com
Ouvert 7/7 déjeuner et diner

fiche

Les vignerons entrent au Collège Culinaire de France

Une cinquantaine de vignerons de qualité déjà élus

Adoubés par un aéropage de sommeliers et de spécialistes du vin, une cinquantaine de vignerons viennent d'entrer dans le monde de moins en moins fermé des artisans producteurs de qualité du Collège Culinaire de France co-présidé par Alain Ducasse et Joël Robuchon qui compte déjà plus de 2000 restaurateurs et de 400 producteurs. Si la Bourgogne brille, pour l'instant, par son absence, Bordeaux est bien représenté et les autres régions plus ou moins, avec de beaux domaines connus et reconnus comme La Bégude à Bandol, Pouderous à Maury ou la maison Fleury en Champagne. Mais ce n'est qu'un début et la "carte des vins" va grandir, avec, on l'espère, de bons vignerons dans des appellations discrètes... que les restaurateurs ont bien besoin de découvrir. www.college-culinaire-de-france.fr

fiche

Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or
Nouveau dans le Guide



Les Coqs d'Or 2019

Les Coqs d'Or 2019

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Aurore et Charly font le tour du monde

Aurore et Charly font le tour du monde

Vignerons Catalans

Vignerons Catalans

UN FILM NATURE
par Michel Dovaz

UN FILM NATURE  <Br> par Michel Dovaz

Edition et impression

Edition et impression

image description