Ortas Grands vins

Taste of Paris : quatre jours avec les chefs

Une vingtaine d'artisans dont quelques Coqs d'or

Quatre jours au Grand Palais à Paris pour aller goûter la cuisine de nombreux chefs médiatiques mais aussi les produits d'une vingtaine d'artisans et producteurs, tous ou presque sélectionnés depuis longtemps par le Guide des Gourmands. A noter la présence de quelques Coqs d'Or comme les Foies gras du Ried, les harengs de JC David, les huîtres de Florent Tarbouriech, les jambons et saucissons de la Maison Laborie et les cornichons de la Maison Marc. Programme : session diner de 19 h à 23 h 30 le jeudi 11 février, sessions déjeuner de 11 h 30 à 16 h et diner les vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14. Entrée : 15 € à midi, 18 € le soir plus les crédits pour goûter les plats des chefs. 138 € le Pass Premium. Plus d'infos sur : www.tasteofparis.com

fiche

Guide Michelin 2016

Premières jeunes étoiles

Aux quatre coins de l'Hexagone la sélection du nouveau Guide Michelin France 2016 fait la part belle aux jeunes ! En témoigne les 42 restaurants qui viennent d'obtenir leur première étoile dont La Maison des Cariatides à Dijon, où Angelo Ferrigno à peine 23 ans, est le benjamin de la sélection. De même pour Jean-Baptiste Lavergne-Morazzani, chef à 24 ans de La Table du 11, à Versailles. L'environnement économique actuelle conduit les jeunes chefs à privilégier circuits courts et producteurs locaux pour maîtriser les prix. On trouve aujourd'hui des tables 1 étoile à prix modéré dans de nombreuses régions comme La Table de Merville à Toulouse, Initial à Caen, le Relais du Silence Château de Sable à Porspoder en Bretagne où l’on peut déjeuner pour moins de 26 euros. Venus du Japon, Corée, Afrique du Sud ou encore Allemagne, plusieurs jeunes chefs étrangers gagnent aussi leur première étoile. A Paris, on remarque les Japonais Hideki Nishi chez Neige d'été, Ryuji Teshima chez Pages, Shinsuke Nakatani (restaurant éponyme), à Lyon, le Coréen Younghoon LEE chez Jan ou à Caudebec-en-Caux l'Allemand David Goerne chez G.A Manoir de Rétival. Toutes ces nouvelles étoiles donnent envie aux papilles de voyager ! France, le Guide Michelin 2016 (24,90 €) et sur le web

fiche

Cocktail : en hiver, certains l'aiment chaud

A quelques jours de la Cocktail Week de Paris

Au moment où arrive l'hiver, nous avons eu envie de... cocktails chauds ! Et parmi les nouvelles idées, avons apprécié le "chocolat Suze" à la saveur équilibrée et réconfortante. Encore plus avec un pic de chantilly et une pointe de cannelle. Pour le réaliser, c'est simple : 1/3 de Suze et 2/3 de chocolat chaud. Pas mal non plus le Suze des montagnes, avec du thé. Autres idées de cocktails réchauffants qui marchent toujours : le bon vin chaud des familles, pas trop sucré et le classique grog à base de rhum et d'agrumes que l'on peut varier à l'envi.

fiche

IGP pour les saucisses et saucissons de Lacaune

Après le jambon en août dernier

C'est au tour des saucisses et saucissons de Lacaune d'obtenir leur IGP (Indication géographique protégée) : elles se reconnaissent par leur texture souple et bien liée, caractéristique d’une bonne cohésion entre les morceaux de maigre et de gras à gros hachage. Le maigre est de couleur rouge à rouge foncé. La saveur salée est modérée avec une note poivrée assez marquée. L’ensemble de ces particularités provient d’une fabrication traditionnelle que ce soit au niveau de l’élevage (le porc est nourri avec plus de 60% de céréales), de la nature et de la proportion de viande maigre, de l’assaisonnement simple (sel, poivre et muscade), de l’embossage sous boyaux naturels, de l’étuvage et du séchage lent (d’une durée de 2 à 3 semaines) au bon air des Monts de Lacaune. Malheureusement, rien n'est dit sur la race du porc ni sa durée d'élevage...
Plus d'info : www.salaisons-lacaune.fr

fiche

Le professeur David Khayat élu pape...

...de l'oncologie par Bernard Magrez

"Non le vin bu avec modération, soit trois verres par jour pour un homme et deux pour une femme, n'est pas cancérigène" nous a affirmé le célèbre oncologue David Khayat qui sait de quoi il parle. En matière de cancer mais aussi en matière de vin. Grâce lui soit rendue ! Créée en 1992 par Bernard Magrez, grand propriétaire bordelais -40 châteaux dans le monde dont le château Pape Clément, cru classé de Graves-, cette distinction va à des hommes qui excellent dans leur domaine : le premier "pape" fut Zino Davidoff suivi d'hommes aussi divers que le commandant Cousteau, Gérard Depardieu et Joël Robuchon. Dans son dernier livre  "Prévenir le cancer, ça dépend aussi de vous", le nouveau "Pape de l'oncologie" met l'accent sur la prévention... et ne renonce pas à savourer quelques verres de bon vin.

fiche

Découvrez les fameuses "Foires grasses" de Brive (19)

Un but de balade très gourmande pour un week-end hivernal

Autrefois appelées Foires d’Hiver, les Foires Grasses existent depuis le XIIIème siècle et mettent en avant les richesses du terroir : les meilleurs produits de la région y sont exposés et vendus. Il s’agit d’un marché exceptionnel réunissant les producteurs de foies gras d’oie ou de canard et de chapons, installé sous la célèbre halle George Brassens. Cette année, les Foires Grasses sont avancées pour permettre aux visiteurs de s’approvisionner en vue des fêtes de fin d’année et une date supplémentaire a été ajoutée.
Les dates de l’édition 2015/2016 des Foires Grasses sont les suivantes :
-samedi 21 novembre 2015 - Foire de lancement
-samedi 5 décembre 2015 - Foire primée
-samedi 12 décembre 2015 - Foire aux chapons
-samedi 9 janvier 2016 - Foire des rois + Foire primée aux truffes
-samedi 6 février 2016 - Foire primée
Le dernier week-end, en février, est l’occasion de participer à la Fête primée de la Truffe à Chartier-Ferrière, village de l’agglomération de Brive situé à environ 20 minutes du centre de Brive, le dimanche 7 février. Plus d'infos : www.brive-tourisme.com

fiche

Le grand retour de la fraise de veau !

Profitez du mois des produits tripiers ...

...pour retrouver le goût de la fraise de veau, morceau tripier indispensable à l'andouillette de Cambrai comme à celle de Lyon qui vont pouvoir retrouver leur vrai goût, leur personnalité authentique. Frères humains amateurs de tripailles, réjouissez-vous : cette fraise de veau interdite à la vente depuis deux décennies en raison de vaches complètement folles, fait son come-back chez nos charcutiers et tripiers à l'occasion du mois de novembre qui célèbre, comme chaque année désormais, les produits tripiers dans toute la France. Tous à vos fraises ! www.produitstripiers.com

fiche

La clémentine de Corse IGP arrive

Non seulement elle est jolie mais, en plus, elle est bonne !

La Clémentine de Corse IGP fait son grand retour chez les commerçants. Toute d’orange et de vert vêtue, elle nous offre une apparition fugace en novembre et décembre.
Son signe distinctif ? Elle possède à la fois le logo « IGP » (Indication Géographique Protégée) et le renommé « Label Rouge ». On reconnait la Clémentine de Corse à sa petite taille, son teint orange vif, frais et vitaminé, son « petit cul » vert, sa peau fine lisse et brillante ou encore ses longues feuilles vertes effilées mais aussi et surtout à sa savuer bien marquée mais fine et élégante, acidulée mais sans agressivité.  Plus d'infos et plein de recettes : www.clementinedecorse.fr

fiche

Ouverture de la pêche à la coquille saint-jacques

La saison s'annonce généreuse

Ambiance fiévreuse et gourmande dans les ports de pêche normands -Port-en-Bessin, Grandcamp-Maisy, Granville, Cherbourg, Barfleur, Saint-Vaast-la-Hougue, Dieppe…- mais aussi dans les ports bretons : le feu vert pour la pêche à la coquille saint-jacques a été donné le 1er octobre à minuit et la saison s'annonce belle et bonne, en quantité comme en qualité. Pour la saint-jacques de Normandie Label Rouge, il  faudra attendre les premiers jours de décembre. Attention, n'est pas "vraie" saint-jacques qui veut : seul "pecten maximus" a droit à ce nom pour les gourmands avertis même si l'OMC accepte qu'on appelle "scallop" (en français coquille saint-jacques) tous les pectinidés transformés. D'où les saint-jacques qui sont des pétoncles en surgelés et dans nombre de plats préparés. Méfiez-vous et exigez "pecten maximus".

fiche

Laurent Lemal gagne le Bocuse d'or France

Un chef des Pyrénées Orientales au sommet

C'est Laurent Lemal du restaurant La Coopérative à Belesta dans les Pyrénées Orientales qui a remporté le Bocuse d'Or après deux jours de compétition. Ses plats réalisés autour des produits imposés, le maquereau et le pigeon, ont su séduire le jury co-présidé par Michel Roth et Nicolas Davouze. Le Bocuse d'Or Europe aura lieu à Budapest en mai et la grande finale du Bocuse d'Or international se tiendra au prochain Sirha, à Lyon en janvier 2017. Plus d'info : www.bocusedor.com

fiche

Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or



Les Coqs d'Or 2016

Les Coqs d'Or 2016

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Costières de Nîmes

Costières de Nîmes

Pas vu à la télé
Michel Dovaz

Pas vu à la télé <Br> Michel Dovaz

PLATEAU DE FROMAGES

PLATEAU DE FROMAGES

image description