Ortas Grands vins

L'Actu en direct

Deux huiles pour une île

L'AOP huile d'olive de Corse se dédouble

Dès la récolte 2015, les huiles d'olive de Corse AOP pourront être de deux types : "récolte à l'ancienne" à la saveur très ronde et douce d'olives noires ramassées sur filet après être tombées naturellement à maturité ou "récolte sur l'arbre" aux notes plus vertes, plus fraîches et plus végétales d'olives cueillies plus tôt et un peu moins mûres. Fruité mûr ou fruité vert, l'une se mariant bien avec les viandes et poissons, l'autre avec les légumes, à chacune ses adeptes. Plusieurs bonnes adresses d'huiles corses dans le Guide des Gourmands dont un Coq d'Or, le Domaine Marquiliani. Pour en savoir plus sur les huiles corses : www.oliudicorsica.fr

fiche

La pomme de terre de l'île de Ré est arrivée

Une star de saison à goûter sans tarder

C'est fait, la pomme de terre de l'île de Ré AOP, des variétés Alcmaria et Charlotte, est sur les marchés et c'est un bon cru ! On se presse d'en profiter car la saison n'est pas très longue. Les amateurs profiteront du week-end de l’Ascension (15 & 16 mai 2015) lors de l'événement "Saveurs en Ré" dans son écrin de l’île de Ré, pour découvrir sa saveur exceptionnelle et ses belles rondeurs. Et, du 25 au 30 mai, elle fera sa star sur les podiums de la Grande Épicerie de Paris tandis que les restaurants partenaires la mettront au menu, dans la capitale ou chez elle en Poitou-Charentes. www.ilederepommedeterre.com

fiche

Hèlène Darroze, meilleure femme chef du monde Veuve Clicquot

Un prix qui célèbre les femmes extaordinaires de la gastronomie

Hélène Darroze, chef propriétaire de son restaurant éponyme à Paris et chef du restaurant  « Hélène Darroze at the Connaught » à Londres a remporté le Prix Veuve Clicquot de la Meilleure Femme Chef du Monde. Après Anne-Sophie Pic de la Maison Pic en France​, ​Elena Arzak d’Arzak  en Espagne, Nadia Santini du Dal Pescatore dans la campagne italienne et la gagnante de l'année dernière et Helena Rizzo du restaurant brésilien Mani. Rappelons que le prix Veuve Clicquot de la​ Meilleur​e Femme ​Chef du Monde est décerné par près de 1000 experts de l’industrie gastronomique internationale et des gourmets ayant voyagé dans le monde entier, qui composent le  Diners’ Club® World’s 50 Best Restaurants Academy. L’Académie comprend 27 régions distinctes dans le monde, chacune composée de 36 membres, dont un président. Aucun des sponsors de l’événement n’a d’influence sur le processus de vote.

fiche

Le Label Rouge fête ses 50 ans

Le poulet jaune des Landes était le premier

Pour célébrer les 50 ans de son Label Rouge, premier du genre, le Poulet Jaune des Landes s'offre un food truck qui sillonnera cet été les routes du Sud-Ouest pour proposer au grand public des animations et dégustations gratuites. Et montrer comment la qualité peut traverser un demi-siècle en restant égale à elle-même grâce au témoignage de trois générations d'éleveurs. Bon anniversaire au poulet jaune des Landes !

fiche

Noir c'est... l'eau

Naturellement noire

De quoi exciter la curiosité des gourmands : venue du Canada, 100% naturelle, sans colorant, ni additif, ni sucre, ni calories, ni caféine, elle est noire car elle est infusée aux minéraux fulviques qui lui donne sa couleur... pas forcément très sympathique, d'ailleurs. Il parait qu'elle est riche en alcalin et contient 77 oligo-éléments et 18 acides aminés : bref, elle est bonne pour la santé. Mais pas pour le porte-monnaie : 4,90 € les 50 cl. Son nom ? blk (bee el kay )

fiche

Un chou vraiment très chou

Connaissez-vous le chou de Lorient ?

Après l'avoir goûté et s'être régalés de son croquant et de son fondant, de sa saveur douce et ronde mais bien marquée, les Gourmands ne peuvent que recommander à leurs frères (gourmands) de se précipiter pour goûter ce fameux chou de Lorient qui est aujourd'hui une star régionale à vocation nationale, voir planétaire. Mais qui est-il ce chou si chou ? Une variété de type Milan née en 1890, à la pomme serrée et aux feuilles légèrement cloquées et charnues dont la culture avait presque disparu. Heureusement, une vingtaines d'agriculteurs et quelques chefs bretons s'intéressent à lui et font des efforts pour le sauver ce chou bien typé. Pour le savourer, dépéchez-vous : sa récolte se termine fin mars. L'essayer c'est l'adopter, en cru comme en cuit. Infos et recettes après du Syndicat des producteurs de chou de Lorient : 02 97 84 98 18 . www.choudelorient.org
Et pour trouver la recette du lieu jaune à la plancha sur un lit de chou de Lorient, beurre citron, sel fou de Dominique Dublé, chef du Victor Hugo à Lorient , recette réalisée avec un chou cultivé par Alwena Ollierao de Berbascuin/Plouhinec suivez ce lien

fiche

Le triomphe du bio

Plus de 6 Français sur 10 en consomment régulièrement

Avec un marché de près de 5 milliards d'euros, des surfaces cultivées en hausse constante représentant 1,1 million d'hectares en 2014 et 88% des Français déclarant en avoir consommé dans l'année, le bio a le vent en poupe. Seuls 12% des Français affirment n'en jamais avaler !  Plus de 10% du lait, presque autant du vin et près de 20% des oeufs consommés en France sont désormais certifiés bio. Les légumes sont de plus en plus appréciés, les viandes également. Pas de doute, pour 77% des habitants de l'Hexagone, les produits bio sont porteurs d'avenir. Restent le goût qui n'est pas toujours au rendez-vous, surtout pour les produits élaborés, et les prix qui demeurent nettement plus élevés, d'une part en raison de la main d'oeuvre exigée par la culture bio mais aussi à cause du circuit de distribution souvent très "bobo" notamment dans les grandes villes. Plus de détails et d'infos notamment sur le printemps bio sur www.agencebio.org

fiche

Cocorico !

Le retour du foie gras en Californie

Nouvelle gourmande : les Californiens peuvent à nouveau consommer du foie gras. Cette victoire est le fruit d’une longue bataille juridique débutée dès 2012, à la suite de l’entrée en vigueur de l’interdiction de vendre du foie gras dans l’État, votée par les parlementaires californiens en 2004. Le Tribunal de Californie a donc donné raison aux producteurs de foie gras, jugeant que l’interdiction interférait avec la législation commerciale en vigueur. Désormais, les restaurants vont à nouveau pouvoir servir du foie gras à leurs clients, sans risquer d’être pénalisés par des amendes pouvant s’élever jusqu’à 1 000 dollars. Ce nouveau succès du foie gras à l’international intervient au moment où les premiers foie gras frais et mi-cuits arrivent à Taïwan. L’ile a, en effet, décidé d’ouvrir largement ses frontières aux importations de foie gras français, jusqu’ici limitées aux conserves. Le foie gras affiche de très belles performances à l’international. En 2013, sa balance commerciale affichait un excédent de 52 millions d’euros, en croissance de +33%, soit 13 millions d’euros de gain par rapport à 2012. Cette tendance à la hausse s'est prolongée en 2014 : en effet, sur les 9 premiers mois 2014, les exportations ont augmenté de 7% en volume pour le foie gras cru et de 3% pour les préparations. Plus d'infos sur www.lefoiegras.fr

fiche

Grenaches du monde

Palmarès équilibré entre la France et l'Espagne

Le concours des grenaches du monde créé par le CIVR (Comité Interprofessionnel des Vins du Roussillon) est international mais, mis à part un australien, seule l'Europe a envoyé des vins, la majorité d'entre eux venant d'Espagne et de France. D'où un palmrès qui se partage à égalité ou presque entre les deux pays, l'Italie n'ayant remporté que 14 médailles, tandis que l'Espagne domine avec 70 médailles des trois couleurs et la France avec 64 dont une majorité d'or. Bref, avec 150 médailles pour 485 vins (trop de médailles risque de tuer la médaille, non ?), tout le monde y a trouvé son compte de fierté comme le Domaine de Rombeau qui repart avec quatre distinctions dont deux en or et la cave de Maury avec carrément 5 médailles d'or. Prochain concours délocalisé à Camp de Borja en Aragon donc en Espagne.

fiche

Tempête dans les parcs à huîtres

Huître née en mer contre triploïde

Depuis une quinzaine d'années, nombre d'huîtres nées en écloserie sont des "triploides" rendues stériles en laboratoire. Leur avantage : grandir plus vite (deux ans au lieu de trois pour une huître adulte), demander moins de manipulations donc moins de travail et être consommables toute l'année y compris en été quand leurs cousines "naturelles" délaittent et sont toutes maigres. Un virus violent ayant décimé les naissains et les huîtres juvéniles, les professeionnels sont inquiets et accusent ces triploïdes de tous les maux. Aucun scientifique n'a prouvé que ces bêtes assexuées étaient responsables de cette maladie (en 75 quand toutes les portugaises ont été tuées par une maladie, les triploides n'existaient pas !) mais, d'une part, on soupçonne ces stériles de ne pas l'être tout à fait et donc d'essemer leur particularité dans la Nature. D'autre part, ces sélections affaibliraient le patrimoine génétique des huîtres et leur résistance aux bactéries et virus. Enfin et surtout, les ostréiculteurs travaillant à l'ancienne hurlent à la concurrence déloyale... car le consommateur ne sait rien de tout cela. Bref, il serait légitime de différencier ces huîtres "nées en mer" (et pas en écloserie) par un étiquettage ce qui permettrait éventuellement aux producteurs de les valoriser. Pourquoi pas ? Même si la triploide ne peut pas être considirée comme nocive et qu'elle se montre excellente au goût car toute en chair. Dernier petit problème, selon les lois internationales de l'aquaculture, il est interdit de récolter en mer des alevins à faire grandir en élevage. Et c'est justement ce que fait l'ostréiculture traditionnelle. Une question de plus à débattre. Il y a de la houle dans l'air. Mais l'étiquettage, tous les gourmands sont pour. Pour suivre cette affaire passionnante : www.ostreiculteurtraditionnel.fr

fiche

Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or



Les Coqs d'Or 2015

Les Coqs d'Or 2015

Pas vu à la télé
Michel Dovaz

Pas vu à la télé <Br> Michel Dovaz

Bouvet-Ladubay

Bouvet-Ladubay

image description